Votre Centre Interinstitutionnel de Bilans de Compétences en Haute-Garonne, Tarn-et-Garonne et Lot
CIBC AgirE
Domaine de Parages
51 Route de Bressols
82000 MONTAUBAN
Tél : 05.63.66.51.37
Fax : 05.63.20.48.53

Qu'est ce que la VAE ?

1 - La VAE est un droit
(loi de Modernisation Sociale n° 2002-73 du 17 janvier 2002)

"Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l'acquisition d'un diplôme, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification...".
Ce droit est inscrit dans le Code du travail et dans le Code de l'éducation.
La VAE est un acte officiel par lequel les compétences acquises par l'expérience sont reconnues au même titre que celles acquises par la formation.

2 - Que permet la VAE ?
Pour les individus, la VAE offre une nouvelle chance d’accéder à une certification en reconnaissant les compétences acquises par le travail. Elle évite aux personnes désirant se qualifier de réapprendre des savoirs déjà maîtrisés de par leur activité.

Elle permet donc d'obtenir tout ou partie d'un diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle... par la reconnaissance des acquis issus de ses expériences et donc sans suivre une formation.

La VAE n'est pas un dispositif qui permet de reconnaître le niveau d’études pour les diplômes étrangers. Par contre, une expérience réalisée à l’étranger peut permettre d’obtenir un diplôme, titre ou certificat français grâce à la VAE.

Pour les entreprises, la VAE assure le développement de nouveaux parcours de qualifications et la reconnaissance du rôle formateur de l’entreprise. C’est un nouvel outil de gestion des ressources humaines et d'adaptation des compétences.

3 - Pour qui ?
Tous les publics sans condition de niveau, d'âge ou de statut.

4 - Quelles expériences sont prises en compte ?
L’ensemble des compétences professionnelles :
        - issues d’une activité salariée, non-salariée ou bénévole, exercée, en continu ou non, en France ou à l'étranger pendant une durée totale cumulée d’au moins trois ans.
        - en rapport direct avec le contenu de la certification visée.

C'est à l'organisme « valideur » qu'il revient d’apprécier le caractère professionnel des compétences acquises et leur rapport avec le référentiel du diplôme, du titre ou du certificat visé.

5 - Que peut-on obtenir par la VAE ?
        - un diplôme et titre professionnel délivrés par l'Etat
        - un diplôme délivré au nom de l'Etat, par un établissement d'enseignement supérieur
        - un titre d'un organisme de formation public, consulaire ou privé
        - un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)

La Validation des Acquis de l’Expérience concerne tous les niveaux de qualification :
        - niveau I : Master 2, Ingénieur, Doctorat, …
        - niveau II : Bac + 3 ou 4 : Licence, Licence Pro, Master 1, …
        - niveau III : Bac + 2 : Titre professionnel, DUT, BTS, …
        - niveau IV : Brevet professionnel, BAC Pro, titre professionnel, …
        - niveau V : CAP, BEP, titre professionnel, …

ATTENTION, tous les diplômes, titres ou certificats ne sont cependant pas accessibles par la VAE.

6 - Son principe
        - La VAE est une démarche individuelle volontaire du candidat.
        - La VAE s'inscrit dans un projet individuel et ne peut être imposée ni par l’entreprise, ni par un organisme conseil mais elle peut être initiée par l'entreprise avec l’accord du salarié.

La VAE nécessite d'investir un temps de réflexion et de travail sur ses compétences assez important.

Il s’agit pour le candidat de prouver au « valideur » la réalité des compétences acquises par l'expérience :
        - en les décrivant par un travail écrit et, éventuellement selon le diplôme visé, par une mise en situation réelle de travail, comme c'est souvent le cas pour les titres délivrés par le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle par exemple.
        - en rassemblant différentes preuves destinées à démontrer l'expérience acquise et son lien direct avec le contenu du titre ou diplôme visé.
        - en mettant en regard le contenu des missions, activités, tâches exercées avec le référentiel de la certification visée.
        - lors d'un entretien oral devant un jury mixte composé d'enseignants et de professionnels.

A l’issue de cet entretien, le jury prononcera la validation accordée : totale, partielle ou nulle.

Si vous souhaitez vous renseigner sur ce dispositif vous pouvez prendre contact avec le CIBC qui vous informera.